Une page spéciale est consacrée au "Grand Velum", restaurant ouvert uniquement pendant le Festival des Jardins à Chaumont sur Loire. Consultez la page Chaumont sur Loire

Au Lapin qui Fume (Tours)

Bistrot dans son jus comme il y en a tant dans cette rue, mais distingué à bon droit par Bibendum. Terrine de lapin, tartare de Saint Jacques, le sandre comme le saumon sont accompagnés de daïkon (radis blancs en purée et en confit). On termine avec de bons abricots pochés à la lavande (heureusement sous contrôle) et leurs sorbets à la pistache. Année 2018 - 44 euros Tel 02 47 66 95 49 - 90 rue Colbert

Chez Gérard (Tours)

Ça ne désemplit pas, le dimanche à Tours, jour de braderie. Spécialités italiennes comme bretonnes... les carbonara étaient un peu froides, le pain perdu nageait dans sa crème anglaise mais avec élégance... le tiramisu était, pauvre de lui, noyé dans la même crème anglaise. Année 2018 - 26 euros Tel 02 47 61 31 94 - 20 rue du Grand Marché

La Boucherie (Orléans)

Établissement de chaîne en périphérie d'Orléans, carte de viandes bien sûr, pavé correct, service charmant. Réductions de 20% auxquelles nous avons oublié de profiter. Année 2017 - 34 euros Tel 02 38 60 06 00 - 9 rue Grignon Desormeaux

Le Brin de Zinc (Orléans)

Plus sympathique que ses voisins dans un rue piétonne d'Orléans, petit bistrot qui se veut plus original que la norme mais qui ne tient pas complètement ses promesses : friture d'éperlans à partager, tartare, andouillette, tarte tatin acompagnée d'une glace à la canelle. Service lent, plusieurs serveurs l'assuraient pour la première fois, ce soir là. Année 2018 - 34 eur Tel 02 38 53 38 77 - 60-64 rue Sainte Catherine


Au Coin des Halles (Langeais)

Pas beaucoup de tables à Langeais, les jeunes mamans accompagnées de leurs bébés repasseront (!). Le coin des Halles, à cinquante mètres de l'imposant château, a du mal à se remplir, même sans réelle concurrence. L'établissement dispose de deux grandes salles, l'une joliement peinte en rouge, sur jardin. Une carte très basique : des calamars à la romaine, filet de sandre au beurre blanc , les deux très honnêtes. Un carpaccio d'ananas en boîte, quelques feuilles de menthe et une boule de "vraie" glace à la vanille. Année 2007 - 19 eur Tel 02 47 96 37 25 - 9 rue Gambetta

L'Amboiserie (Amboise)

Entre saladeries, sandwicheries et tarteries (!), il y a aussi l'Amboiserie qui se trouve être une crêperie. Une demi-douzaine d'étudiantes avaient été embauchées ce soir là, jour de la Fête de la Musique, pour faire face à la demande. On a, malgré tout, attendu assez longtemps la supercomplète. Année 2008 - 14 euros Tel 02 47 30 50 40 - 7 rue Victor Hugo


Brasserie de l'Univers (Tours)

Immense brasserie aux nombreuses salles en enfilade. Nous optons pour la plus jolie, celle à la verrière, le temps de la contemplation réduisant le temps d'attente. Le service de fin soirée se fait sentir dans la fatigue portée par la serveuse, plus très jeune, un peu sourde et affectée à la préparation des cafés d'un groupe de congressistes. Le serveur, beaucoup plus jeune, râle derrière elle. La carte, très large, va de la pizza aux plateaux de fruits de mer en passant par la rôtisserie. L'assiette de fruits de mer, à prix raisonnable est "upgradée" avec des langoustines et des tourteaux, le pavé de boeuf, très classique est accompagné de haricots verts et d'un gratin dauphinois très essoufflé. Les profiterolles, très chocolatées, ont le chou rassis ! Année 2009 - 26 euros Tel 02 47 05 50 92 - 8 place Jean Jaurès

Le Manège (La Chapelle Saint Mesmin)

Pas de trace de manège, ni d’enchantement comme dirait Zébulon. Le filet de bar au beurre d’orange évidemment trop puissant à mon goût et trop cuit sous vide. Le baba est accompagné de sa bouteille de rhum... à discrétion. Le service est jeune et fatigué. Année 2018 - 40 euros Tel 02 38 22 06 06 - 6 rue de Micy

Le Petit Saint Trop' (Briare)

La meilleure table de Briare (selon Tripadvisor) ne va pas chercher bien haut (selon nous). L'oeuf surprise au saumon consiste en un oeuf poché enrobé dans une tranche de saumon fumé (je sais faire aussi). Le Minute d'agneau à la semoule et aux petits légumes est plus originale sans atteindre non plus des sommets. Crème brûlée industrielle et très décentes profiteroles au chocolat pour conclure. Nous avons fait l'erreur de prendre le vin du pays, un côteau du giennois, quand même de la piquette. Année 2014 - 43 euros Tel 02 38 37 00 31 - 5 rue Tissier

La Mangeoire (Blois)

Plus aucun souvenir, mais vu le nom de l'établissement, ça ne devait pas être un ***. Année 1986 - 120 frf

Jacques Cœur (Bourges)

Le restaurant bourgeois de la ville. Clientèle de vieux notables endimanchés. Et nous ! 23 ans plus tard, nous sommes repassés devant. Ca n'avait pas l'air d'avoir évolué.... et nous commençons à avoir une tête de vieux notables endimanchés ! Année 1986 Tel 02 48 70 12 72 - 3 place Jacques Coeur

La Taverne de Maître Kanter (Tours)

L'établissement de Tours ne dépareille pas des autres. Les serveuses n'ont pas de coiffe...Dommage. En entrée des artichauts façon "alsacienne", c'est à dire tartiflette avec oeuf poché (!), et une autre spécialité alsacienne : la brandade de morue (!) bonne au demeurant. J'y perds ma géographie... Année 2007 - 25 eur Tel 02 47 05 66 84 - 46/48 rue Nationale

L'Endroit (Bourges)

Le samedi soir, comme dans toute bonne ville touristique, il n'est pas évident de trouver une bonne table disponible. Nous tombâmes à l'Endroit, nous aurions pu nous faire beaucoup plus mal ! Une carte sans prétention, compréhensible par tout le monde donc : salade de foie de volailles, tartare de thon, pavé de boeuf, tartare du même animal, tiramisu et carpaccio d'ananas. Bien banal tout ça. Année 2009 - 43 eur Tel 02 48 24 23 59 - 108 rue Bourbonnoux

L’Esprit Gourmand (Chartres)

Chartres n’est pas une grande étape gastronomique et les presques étoilés ne sont pas au rendez-vous. L’Esprit Gourmand, bien que repris dans les adresses correctes du Michelin valait il le coup de s’y attabler ? L’absence d’un menu correct plombe le portefeuille. On retiendra du dîner une rare mais intéressante mousseline de brochet, une banale lotte rôtie infusée au poivre accompagnée d’un blézotto à la crème vanille, et un dessert totalement oublié. Le service est bordélique pas pro pour un sou mais sympathique. Année 2018 - 61 eur Tel 02 37 36 97 84 - 6 rue du Cheval Blanc


Léon de Bruxelles (Bourges)

Ca fait depuis plusieurs années que Léon a quitté les centres villes pour les quartiers des autoroutes et autres nationales. Celui de Bourges, coincé entre rocades et autoroutes accorde 15% de réduction aux hôtes de hôtels voisins. Les moules à la Léon (crème & céleri) sont heureusement toujours à la carte, et les gauffres aussi... Année 2018 - 26 euros Tel 02 48 59 23 31 - 4 rue Aristide Auxenfans


Le Relais d'Alsace (Châteauroux)

Choucroute de l'amer (!) andouillette simple A (!). Année 2004 - 19 eur Tel 02 54 22 77 80 - 5 place de la Gare


L'Auberge de Savoie (Tours)

L'intérieur fait un peu chaumière, mais pas vraiment savoyard, la neige n'était pas au rendez-vous ce samedi de mai 2007. Une salade "en remontant la Loire", c'est à dire, laitue, saumon, lentilles, crottin de Chavignol, le mélange, limite risqué. Avec une fillette de vin de Loire, c'est un déjeuner léger... Année 2007 - 18 eur Tel 02 47 38 63 52 - 50 rue du Grand Marché


Sucré-Salé (Chinon)

Crêperie dans la plus que charmante cité de Chinon. Quelques tables en terrasse. Galette à l'andouillette très copieuse, complète sur lit de salade vinaigrette très marronasse. Oserai-je le dire : "pas de quoi se crêper le Chinon". Année 2009 - 12 eur Tel 02 47 93 99 93 - 5 rue Rabelais


Cosy Délice (Bourges)

A la recherche désespérée d'un restaurant de poissons, nous terminâmes notre tour de la charmante ville de Bourges dans un restaurant japonais tenu comme partout ailleurs par des chinois. Sashimi, sushi ... et anguilles fumées furent notre repas. Un Sancerre blanc, plus local, l'accompagna. Année 2013 - 28 eur Tel 02 48 24 90 05 - 17 rue Jean Girard