L'Atlantique

Le Chat Botté (Saint Clément les Baleines)

Nous dînions ce soir là en compagnie d'Alexandra Stewart, qui, comme vous et moi, ne quitte plus son appareil photo numérique. Agréable terrasse sur beau jardin. De bonnes entrées avec une très bonne poêlée de langoustines et son excellent beurre de corail 100% cholesterol, un foie gras au pinot. Des plats moins réussis avec le dos de bar au sésame, la dodelinette de pigeon (peu farci) au foie gras. On termine le repas sur un bon feuilleté aux fraises. Année 2005 - 68 eur Tel 05 46 29 29 77 - 20 rue de la Mairie


Le Clocher (Ars en Ré)

Dimanche au déjeuner est la journée où les restaurateurs font le plein à Ars. Moins cher et moins plein que ses voisins du port, le Clocher assure une cuisine sans prétention. On vous dit ça mais on n'en sait rien. Nous nous sommes contentés de prendre une douzaine d'huîtres et une panna cotta à la mangue. Une incursion dans la carte des vins nous confirme que l'appellation "Ile de Ré" n'a aucun intérêt. Année 2011 - 27 eur Tel 05 46 29 41 20 - Place de l'Eglise


Le Petit Médard (Thouars)

Un ilôt de pas grand-chose dans le désert gastronomique thouarais. Terrine de joues de boeuf trop compacte, salade de lentilles au saumon avec un bonus de magret de canard et de lardons que nous n'avions pas demandé, pavé d'andouilles à l'ancienne un peu écoeurant avec des pommes de terre salées à mort, brandade de lieu quelconque. Bon point pour eux : ils oublient de compter le vin dans l'addition. Bon point pour nous : nous la faisons rectifier. Année 2005 - 30 eur Tel 05 49 67 85 74 - 1 rue Saugé


La Vieille Auberge (Barbézieux)

L'absence de concurrence nuit à la qualité (leçon de libéralisme n°1). Barbézieux, désert gastronomique ! La faim nous fît atterir à la vieille auberge. Faux-filet au poivre figé dans une crème marronnasse tel un macareux mazouté, confit de canard (la serveuse avait d'abord compris "café-crème") trop salé, pas assez dégelé, mal réchauffé. L'addition fût longue à venir mais le mal était fait. Rosé en carafe coupé à l'eau et parfumé au gas oil. Année 2004 - 17 eur Tel 05 45 78 02 61 - 5 boulevard Gambetta

Café des Arts (Thouars)

Agréable cour ombragée dans une brasserie du centre-ville. Restauration rapide dont des formules de tartines chaudes tout à fait convenables. Crème brûlée maison trop liquide. Service aimable. Année 2002 - 16 eur Tel 05 49 66 09 13 - 53 rue Saint Médard

L'Algue Marine (Saint Georges d'Oléron - Ile d'Oléron)

Un arrêt "huîtres" tout simple à Oléron, parfaîte fraîcheur, une langoustine en bonus. Ne manque que le pain de seigle. Année 2009 - 22 eur Tel 05 46 76 55 43 - Grande Plage - Domino

La Case à vent (Les Portes en Ré)

Une bien agréable terrasse au coeur du charmant bourg des Portes. Service très, très lent, mais bon, on est en vacances ... Les laitues faisant du volume, les salades sont bien copieuses. Année 2005 - 17 eur Tel 05 46 29 65 31 - 8 place de la Liberté


Le Cellier Saint-Hilaire (Poitiers)

Quelle bonne surprise de découvrir au sous-sol d'un banal immeuble moderne une cave voûtée du XIIème siècle (nous dit-on) médiévallement meublée. Un menu pas très folichon mais correctement exécuté : salade de foies de volailles, rémoulade de bulots, très bons filets de canettes aux navets bien rehaussés d'un jus de datte, pruneaux pochés au vin avec glace à la pistache, frangipane aux poires. Année 2002 - 40 eur Tel 05 49 41 15 45 - 65 rue Théophraste Renaudot


Le Winch (La Rochelle)

Terrasse stratégique donnant sur le vieux port. Moules (cassées) au bouchot... Année 1992 - 190 frf Tel 05 46 50 68 18 - 38 cours des Dames

La Chaloupe, "Le Petit Bleu" (La Rochelle)

Restaurant ambulant le long du vieux port. On est prié de passer sa commande et de régler avant de se mettre à table. La patronne, toute embijoutée est là pour vous le rappeler ! Elle ne dédaigne pas à enfiler son gant Paco Rabanne pour ouvrir les huîtres quand il y a de l'affluence. Sardines et calamars grillés, et huîtres bien sûr sont au tableau, servis dans des assiettes en carton, et le vin blanc, dans des petits gobelets en plastique. Gentille adresse SDF et prix doux. Année 2009 - 14 euros

Le Vagabond (La Meule - Ile d'Yeu)

Deux restaurants au choix à la Meule : crêperie ou crêperie. Va pour le vagabond ! bonnes galettes sous d'inutiles feuilles de salade, cidre pression. Année 2006 - 10 eur Route de la Meule

La Crêperie du Port (Port Joinville - Ile d'Yeu)

Galettes salées, crêpes sucrées, le contraire nous eut surpris. Année 2006 - 18 eur Quai Carnot


La Passerelle (Coulon)

Le long de la Sèvre Niortaise, en terrasse, un service rapide assuré par un sosie de Florent Pagny à gros doigts. Carte très régionnale : farci poitevin (bon), cuisses de grenouilles à l'ail et au persil (copieux), tarte à l'Angélique (plante de la région). Année 2005 - 29 eur Tel 05 49 35 80 03 - 86 quai Louis Tardy


La Fée Mélusine (Lusignan)

Un des seuls lieux de restauration de Lusignan. Au déjeuner, en semaine, quelques notables et nous ... Le fils de la patronne assure le service en basket et pantalon corsaire. Une entrecôte uruguyaine-salade, une pizza bien fournie mais médiocre. Année 2005 - 17 eur Tel 05 49 53 12 49 - 1 rue Saint Louis