Faubourg 73 (Montauban)

Bien que chaussés de Bridgestones, nous fîmes confiance à monsieur Michelin pour le choix du restaurant. Ce bistrot tout simple peut en remonter à mieux chaussés. Pas d'investissement dans l'apparence du restaurant, le savoir faire est en cuisine, de bons produits, de l'imagination et le tour est joué : piquillos à la brandade de morue, étonnant tartare de canard aux noisettes et tomates confites, pavé de veau aux girolles délicieusement parfumé. Les desserts sont tout autant réussis : gratin de citron vert aux framboises, pana cotta aux fraises du Quercy. Année 2016 - 46 euros Tel 05 63 93 55 54 - 73 Faubourg Lacapelle

La Table du Sommelier (Albi)

Selon certains, une des meilleures tables de la ville, et on s'y bouscule pour dîner. On attend patiemment que la table réservée se libère en sirotant un verre sur la terrasse, non dressée ce soir là en raison du risque d'averse. Des menus courts mais attrayants et qui ne tiennent pas leurs promesses.

  • Tranche de foie gras à la plancha, nectarine rôtie au romarin et coppa, émulsion de wasabi et réduction de soja.
  • Veau de l'Aveyron roulé aux olives vertes, léfumes de saison fumés, pommes de terre vitelotte cuites au gros sel et beure meunière.
  • Gianduja et chocolat noir crémeux et craquants, poire Williams en sorbet, mousse et sirop.
  • Charlotte de pistache au coeur de passion et vaporeux exotique.
Année 2015 - 65 euros Tel 05 63 46 20 10 - 20 rue Porta

Le Commerce (Mirepoix)

Une adresse sans prétention à 2 pas de la très belle place aux couverts de Mirepoix. Le cadre, rustique, reste figé depuis de nombreuses années, à l'image des propriétaires. Plusieurs menus : le premier, à 13 euros comprend un potage, une omelette, une escalope normande et un dessert au choix, le second, à 17 euros se décline autour d'une salade de fromage de pays et d'un saumon nappé de crème aux poireaux. Ca ne déborde pas d'originalité, mais c'est honnête ! Serveuse très aimable. Année 2012 - 25 euros Tel 05 61 68 10 29 - 20 cours du docteur Chabaud

Nouvelle Vague (Toulouse)

Belle salle vert céladon meublé en acajou. Aumônière de saumon avec brunoise de légumes un peu fades qui hésite entre le froid et le chaud, cassoulet sans intérêt heureusement sauvé par de bonnes saucisses fondantes, nougat glacé correct. Bon Bordeaux servi dans d'immenses verres. Année 1998 - 250 frf Tel 05 61 12 08 08 - 3 rue Saint Antoine


Chez Anne-Marie (Rocamadour)

Nous avons enfin trouvé le restaurant attrape touriste bien dégueu du Périgord. Le décor est pimpant plastique et attire quelques touristes attardés. Salade banales et trop chères. Beaucoup de mouches en salle ! Année 2011 Tel 05 65 33 65 81 - rue Principale


Carte Blanche (Rodez)

Sympathique bistrot à vin tenu par Nicolas en cuisine et Sylvain en salle et à la cave. La formule à 27 euros plus 10 si l'on rajoute 3 verres de vin est une aubaine. Qu'on en juge : belle tranche de foie gras mi cuit servie avec une petite salade et un ramequin de gazpacho. En plat un filet de rouget et sa ratatouille (petit bémol sur le clou de girofle dans la ratatouille même si Sylvain nous dit que le Gault & Millau et les anglais de la table d'à côté ont adoré), merlan de bœuf et son écrasée de pommes de terre. En dessert un sorbet à la mangue servi sur un oreillon d'abricot et une verrine de mousse de framboise et de brownie. Les vins blancs rares étaient choisis judicieusement. Année 2014 - 37 euros Tel 05 81 19 01 02 - 5 bis rue de Bonald


Auberge de la Borie Blanque (Millau)

A la sortie de Millau, à deux pas d'un rond point désert, cette auberge accueille les touristes de passage. Un menu conçu par un cuisinier amateur moyennement inspiré est proposé à prix raisonnable : fromage mal fondu sur toast, saucisse de supermarché aligot, clafoutis aux abricots très raplapla. Année 2015 - 30 euros Tel 05 65 60 85 88 - La Borie Blanque

Ascoli (Toulouse)

Bonnes pâtes romaines, serveuse intimidante mais finalement brave fille, vin correct à prix très doux... Année 1998 - 85 frf Tel 05 61 23 83 50 - 18 bis rue de May

Les Anges Gourmands (Figeac)

Dans un recoin près de la place Champollion, cette petite adresse à la décoration chaleureuse et originale propose un nombre limité d'assiettes et de tartes salées. Ces dernières sont en fait de vrais plats accompagnés de petites salades. Le tout, savoureux, en particuliers le chou-farci, l'estoufinade de morue est un peu moins réussie. On termine le repas avec un clafoutis aux abricots accompagné d'une sauce au réglisse un peu trop prononcée. Année 2011 - 28 euros Tel 05 65 34 08 01 - 4 rue Séguier

La Comédie (Cahors)

Les salades ne sont pas mauvaises bien que celles qui arrivent ne soit pas celles commandées ! Bon pain. Année 2000 - 70 frf Tel 05 65 35 03 04 - 40 bis boulevard Léon Gambetta

Autogrill Causses du Lot (Labastide Murat)

Restaurant d'autoroute un peu moins déprimant que les autres car bénéficiant d'une vue. Les Fusilli au pesto, préparés à la demande, arrivent froids. Serveuse hagard. Année 2012 - 10 euros Tel 05 65 21 13 04 _ Aire jardin des Causses du Lot, Autoroute A20


Michel Bras (Laguiole)

Un OVNI posé à flanc de colline, ou un Nième CDG Terminal N, c'est la première vision qu'évoque le restaurant hôtel de Michel Bras, Rassurante ou inquiétante, glaciale ou chaleureuse, c'est l'atmosphère du lieu. De très beaux couloirs, très sombres, que ce soit pour l'accès aux chambres ou l'accès au restaurant. Le dernier, grand volume vierge de toute décoration, ouvert vers l'Aubrac infini au déjeuner, clos au dîner. Le service, comme toujours assuré par des stagiaires motivés. Les couverts, Laguiole, bien sûr, que l'on ne vous change pas entre les plats (ultime snobisme ?). Et un repas, menu Terre et Mer (à 95 euros), qui démarre avec des mises en bouches évidemment originales, et une suite de plats bien banale, et on se demande si on est vraiment dans un ***. Peut-être que ce menu n'était pas une bonne idée.

  • Dans une courge little jack, des bouchots & du fenouil ; huile d'olive & pesto au carvi, des alliacés (réussi).
  • Tourteau, porc et piquillo dans une galette de sarazin (sans intérêt)
  • Anguille pochée dans un bouillon balsamique (saveur déjà vue mille fois)
  • La pièce de Boeuf - pure race Aubrac - rôtie à la braise ; tomates & huile d'olive… (pour l'odeur d'étable)
  • L'aligot. (mieux qu'à l'Ambassade d'Auvergne, quand même !)
  • Les fromages de l'Aveyron d'à côté. (Saint-Nectaire d'âges différents)
  • La tarte aux figues noires & à la crème d'amandes/olive ; crème glacée aux fruits rouges épicés, touche de vinaigre réduit. (le bon bistrot en bas de chez vous peut réussir le même !)
Année 2005 - 182 euros Tel 05 65 51 18 20 - route de l'Aubrac


Le Président (Cajarc)

Rien de tel qu'une villégiature présidentielle pour un donner un peu de dynamisme à un village. Cajarc était la villégiature du président Pompidou, un maison des arts contemporains lui est dédié. Ce n'est pas Beaubourg quand même. Le Président propose de curieuses salades espagnoles, olé.... jambon de pays, Année 2011 - 14 euros Tel 05 65 40 75 75 - 11 place du Foirail


La Cuisine du Marché (Figeac)

L'adresse bourgeoise de la très jolie ville de Figeac, un rien endormie. La décoration de l'établissement n'a pas été revue depuis le siècle dernier, on frise l'impertinence dans le pliage des serviettes en forme de chemise. Un menu gourmand à la gloire du canard fît notre affaire : brick de confit de canard présenté sous forme de nems servie avec une vinaigrette franco chinoise, magrets de canard au parfum français 100%, aumônière pommes-noisettes. Bon rapport qualité/prix. Année 2011 - 43 euros Tel 05 65 50 18 55 - 15 rue Clermont