Budapest n'est pas une étape gastronomique incontournable. La ville baignée par le Danube, avec ses beaux intérieurs d'églises, ses bains et ses beaux immeubles art déco, art nouveau ou sécessionistes méritent, eux, le voyage, quelques photos le confirment.

Love (Budapest)

Restaurant design, murs bordeaux, lumières douces, fashion TV en boucle. La carte fait la part belle aux sauces et soupes à base de camembert, roquefort et boursin (!). Plus sagement, nous prenons une bouillabaisse, autre spécialité hongroise, la mer n'est pas loin (!) et une soupe aux champignons et au thym, toutes deux fort décentes. Les escalopes de porc servies ensuite étaient noyées sous une sauce aux champignons, le tout, copieux, mais sans intérêt. Le cheese-cake aux cornflakes et aux fruits des bois, très copieux, est à oublier. Bonne carte de cocktails et choix de vins hongrois. Année 2006 - 7800 forints( 354 0008 - 1065 Budapest, Podmaniczky U. 14

Arany Barany (Budapest)
Leçon n°1 des touristes en goguette, ce qui ne nous empêche pas de nous faire avoir à chaque fois : ne pas choisir un restaurant dans un quartier touristique. Leçon n°2 : se réfugier à l'espace fumeur permet d'échapper à l'orchestre. Pour le reste, foie gras d'oie froid (à répéter 10 fois sans bafouiller) en entrée, escalopé en plat, faisan pomme purée, que d'animaux sacrifiés en vain ! En pénitence, nous ferons à Paris un repas végétarien. Trop cher ! Année 2006 - 11360 forints ( 36 1 3172703 - 1051 Budapest V, Harmincad Utca 4

Oliva (Budapest)

Le service est lent au démarrage. Comme l'assortiment d'hors d'oeuvres demandé sortait tout droit du frigo, c'était sans doute le pain de mie qui avait pris tout ce temps pour être toasté. Les pizzas qui suivent ont une pâte légèrement américanisée, il est difficile d'en venir à bout. L'Oliva est loin de mériter notre label "bonne adresse". Nous n'y retournerons pas. Année 2006 - 4700 forints ( 476 0098 - Liliom u. 46, Budapest IX. Kerület

Gerbeaud (Budapest)

Nous n'y avons pas mangé, mais le lieu et le merveilleux chocolat chaud méritait quand même de figurer dans ce guide. Année 2006 ( 36 1429 90 00 - 1051 Budapest Vörösmarty tér 7

Pertu Station (Budapest)

Dans la principale avenue piétonne de Budapest. Plus bar que restaurant, quelques tables, assiettes de sandwich et pommes de terre frites, et la serveuse qui fait remarquer que le service n'est pas compris. Ca, on l'aura compris. Année 2006 ( 36 (1) 317 7977 - 1056 Budapest, Vaci U.41/A