Les Restaurants du IIème arrondissement de Paris

Café Honoré

Entre Sentier et Montorgueil, un café sans prétention à la décoration incertaine. Plats sous vides ou belles salades. J'ai délaissé le premier pour une salade italienne volumineuse mais assez peu parfumée. Année 2013 - 16 euros Tel 01 42 33 59 07 - 46 rue de Cléry

Le Brin de Zinc et Madame

Dans la rue très commerçante de Montorgueil, bistrot aux allures parisiennes où l'on mange coudes serrés des plats bistrots (salades variées, onglets, pavés) tout à fait oubliables... Année 1996 - 140 frf Fermeture définitive

Little Italy Caffè

Restaurant italien de la commerçante rue Montorgueil. Restaurant bondé, on dîne coude à coude et dos à dos dans une atmosphère très bruyante. Honnêtes plats italiens. Année 1998 - 135 frf Tel 01 42 36 36 25 - 92 rue Montorgueil


Japonais de l'Opéra

Au dîner, 2 sushi de 8 grammes chacun, 3 beignets de crevette de 9 grammes chacun, 2 boulettes de crème glacée à la menthe servies avec ses 4 haricots rouges + la bouteille de bière 50 cl vous sont facturés dans les 250 à 300 frf. C'est cher, plutôt bon, mais on a toujours faim en sortant. Tel

La Scala

Ristorante des grands boulevards, effort dans la décoration, jolies chaises Starck, bel escalier que descendra Francesca pour vous accueillir. Petits plats pas chers : Bruscetta (tartine grillée et frottée à l'huile d'olive) servie avec concassée de tomate et gorgonzola, lasagnes au saumon et poireaux un peu trop crémeuses, glaces, spaghettis aux calamars. Année 1998 - 180 frf Tel 01 42 36 01 30 - 11 boulevard Bonne Nouvelle

L'Isard

Cuisine basque au 3ème sous-sol. L'endroit est désert, la patronne est aimable à voix très grave (ancien trav' ?). Jambon de Bayonne et plat pot au feu très oubliable. Dessert (tourtou) sorte de mousse de nougat glacé avec un sauce café pas très folichonne. Bon vin espagnol. Année 1998 - 200 frf Tel 01 42 96 00 26 - 15 rue Saint Augustin

Victoria Station

La décoration de cette pizzeria en wagon restaurant genre Orient-Express est bien fatiguée maintenant. Le lave vaisselle n'arrive même plus à faire disparaître le vin du fond des verres, et le personnel est aussi usé que les banquettes. Pizzas pas vraiment géantes ... Année 2002 Une douzaine d'année plus tard, les banquettes de l'Orient express se détachent furieusement du wagon, le cendrier SNCF reste bien fixé lui au mur, les tagliatelles carbonarA étaient honorables, le tiramisu également. Année 2015. Tel 01 42 36 73 90 - 11 boulevard Montmartre


Gallopin

Vieille brasserie ouverte en 1876, et depuis 124 ans, le patron se morfondait de ne pas figurer dans mon guide... Comme dans toutes les brasseries, il y a de jolies boiseries mais le plafond ne semble pas d'époque. Le menu à 159 frf est plutôt court et les portions un peu chiches voire liliputiennes pour la soupe de moules au romarin (4 petites moules pas plus) et le foie fras (épaisseur d'un carpaccio). Les plats sont très classiques : pot au feu de joue boeuf, gigot d'agneau. Les desserts ont l'air d'avoir été longtemps préparés à l'avance : le clafoutis aux pêches colle au ramequin, le baba est lourd mais on peut s'enfiler toute la carafe de rhum qui l'accompagne. Année 2000 - 240 frf Tel 01 42 36 45 38 - 40 rue Notre Dame des Victoires


Pastapapa

Mini chaîne de pizzeria qui a du mal à trouver son créneau. Décoration low cost de cet établissement situé sur les grands boulevards où le prix du pas de porte est loin d'être donné. L'endroit est désert alors que les autres pizzerias sur le boulevard affichent complets et sont pourtant beaucoup plus chères. La nourriture y est correcte, et le patron et le personnel sont un peu déprimés de ne voir aucun client rentrer. Année 2016 - 31 euros Tel 01 40 26 30 08 - 15 boulevard Montmartre

Géopoly

Feu, ça n'aura pas duré longtemps (heureusement) cuisine soit disant du monde entier, infecte entièrement ! D'autres restos ont remplacé cette enseigne (qui était auparavant le cinéma Capri) sans plus de succès. Tel Fermeture définitive


Ozeki

Etrange carte où les noms des plats sont différents mais où leurs compositions sont strictement les mêmes. On vient dans ce restaurant pour les délicieux raviolis légèrement frits. Les soupes de nouilles sont servies en énorme portion mais elles sont pas terribles. Année 2001 - 80 frf Tel 01 42 60 98 48 - 10 rue Chabanais


Pizza Bruno

Dommage que le service soit franchement désagréable et que l'on ait de la techno en fond sonore car le pizzaiolo est un as du lancer de pizzas et qu'elles ne sont pas mauvaises du tout, tiramisu itou ! Année 2001 - 140 frf Tel 01 42 36 06 40 - 11 boulevard Montmartre


Okinawa

Un des nombreux restaurants japonais du quartier de l'opéra. Mauvaise pioche, nous sommes tombés sur un des plus mauvais. Et ce n'est pas la carte de fidélité offerte en fin de repas qui nous fera revenir ! Année 2006 - 26 euros Tel 01 42 96 21 68 - 19 rue Saint Augustin

Le Café des Théâtres

Soirées karaoké intimes. Menu pas très folichon. Salade de calamars tièdes (en fait à l'américaine), saumon, crème brûlée. Rien d'original. Menu à 143 frf Tel 01 42 65 77 40 - 17 rue Choiseul

L'Ange Vin

Bistro riche en vins de Loire (d'où le nom du bistro) - menu pas très intéressant et carte assez chère. Bonne salade de chèvre aux légumes confits à l'origan, honnête pavé grillé servi avec des champignons pas très bien cuits, cannelet à la glace vanille industrielle. Année 1998 - 280 frf Tel 01 42 36 20 20 - 168 rue Montmartre

L'Amanguier

Cocktails à volonté mais c'était zinzin qui officiait (de marine ?). Année 1985 - 120 frf Fermeture définitive


La Table Ronde

Petit bistrot (une trentaine de couverts) du quartier Montorgueil. Escargots aux amandes que vous dégustez sans l'aide d'une pique, salade d'oreilles de cochon confites, tartare de thon avec de bonnes chips. Effort dans l'originalité des desserts avec un millefeuille de sorbets et de pain d'épice dans une sauce caramel fruits rouges. Si c'était un petit peu moins cher, ce serait une bonne adresse. Année 2000 - 230 frf Tel 01 40 39 00 11 - 22 rue Léopold Bellan


Au Pays de Cocagne (Restaurant de l'Espace Tarn)

Beau volume et tables bien dressées dans ce resto de la bruyante rue Réaumur... Une vilaine odeur de toilettes mal nettoyées (mais n'était ce pas le Yorkshire de ma voisine qui s'était oublié ?) et des affiches scotchées sur les colonnes déparent dans ce nouveau restaurant... Carpaccio de foie gras honnête, Aspic d'asperge dans sa crème de choux-fleurs et truffe fort bien présentée mais trop froide... Jambonnettes de canard servies avec des petites asperges coupées assez banales, blinis de pommes avec une mousse d'églantine un peu fade. Très bon opéra pistache. Menu à 190 frf vins pas trop chers dans les 100 frf. Année 1998 Tel 01 40 13 81 81 - 111 rue Réaumur


Rossi & Co

Elégant et discret établissement du quartier Montorgueil. La décoration toute blanche et le mobilier laisse à penser à un nième restaurant franchouillard piqué de snobisme "Nouvelle Cuisine", ce qu'il est un peu... Mais l'accueil plus que sympathique du patron, italien, sa gentillesse et sa présence, proche sans être lourde, en font l'établissement le plus singulier du quartier. Les portions sont hélas plus que minimalistes, les associations de saveurs pas tout à fait maitrisées, et les prix un peu salés. Ca nous donne : Artichauts au four, chapelure de bottargue de thon de Carloforte, crème de citron, tranches de boeuf en entrée. Le plat principal se sprésente sous la forme de noix de saint-Jacques juste snakées, crème de thon, jeunes pousses japonaises, vinaigre d'avocat. On se partage à 5 une minuscule part d'aubergine au chocolat. Année 2008 - 40 euros Tel 09 54 96 00 38 - 10 rue Mandar

Le Grand Colbert

Grande brasserie sans âme véritable à l'image de sa cuisine. Le service tournait à la catastrophe en début de repas (vin versé plus sur la nappe et sur l'assiette que dans le verre...) mais s'est bien fini. Les couverts ne sont pas très propres, mon assiette gardait un souvenir d'œuf mayonnaise et la carafe d'eau celui du tartre. Au menu à 155 frf, des poireaux dressés sur l'assiette, les pieds dans une vinaigrette aux betteraves. Les lentilles du Puy arrivent dans un grand pot, accompagnées d'oignons et d'une vinaigrette insuffisamment relevée. Le saumon sur son lit d'épinard est grillé et recouvert d'une abondante sauce au beurre. Bon baba présenté avec un petit pot de Chantilly et un petit verre de rhum. Année 1999 - 210 frf Tel 01 42 86 87 88 - 4 rue Vivienne

Café Runtz

Brasserie alsacienne prise d'assaut une fois que l'opéra donné chez les comiques d'à côté est terminé. La jolie salle est bien astiquée, les banquettes comme les nappes sont à jolis petits carreaux. La carte n'est pas d'une originalité folle mais les plats sont parfaitement cuisinés. Saumon accompagné d'une purée de pommes de terre, choucroute de la mer que viennent relever quelques tranches de bacon grillées. Portions un peu chiches, service trop rapide. Année 2001 - 230 frf Tel 01 42 96 69 86 - 12 rue Favart

Mercure Galant

Après s'être fait jeter de chez Vivarois, on s'est consolé au Mercure Galant. Le restaurant est très vaste, les tables bien espacées et le service très attentionné. Très bonnes huîtres en feuilleté, filet de bœuf servi avec la sauce de votre choix, mille-feuille tout sec (pas de vanille, pas de coulis...) 400 frf par personne. Tel Fermeture définitive

Ogoura

Joli petit restaurant japonais tenu par des cantonais. La plupart des plats sont photographiés sur la carte. Le menu tempura avec sa petite salade bien assaisonnée, sa soupe bien parfumée, ses 2 tempuras de crevette et 3 autres de légumes est un peu chérot. Année 2001 - 180 frf Tel 01 47 42 77 79 - 20 rue de la Michodière


Sushi Fuji

Dans la rue Sainte Anne, plus grosse concentration de restaurants japonais, le Sushi Fuji ne se distingue pas du resto japonais lambda : il est tenu par des chinois, le petit lampion rouge est bien fixé à la porte d'entrée, et les stores vénitiens en bois sont déroulés le long de la vitrine. La carte, elle aussi, présente en photos les différents menus sushi/sashimi/maki/yakitori. Nous avons pris B5 ou B6 avec la petite soupe, la petite salade et le petit bol de riz...Ca ne restera pas un grand souvenir gastronomique. Année 2008 - 24 euros Tel 01 42 60 03 22 - 58 bis rue Sainte Anne