Le Café des Colonnes (Ribérac)

On déjeune sous les tilleuls ou sous la grande marquise. L’expérience vaut le détour pour le personnel habillé en chemise blanche et gilet noir et pour le chef de rang qui aurait pu tourner dans le film « le grand restaurant » avec Louis de Funès. Mais l’addition est loin d’être astronomique : la tatin de légumes et sa copieuse portion de frites est à 5,50 euros. Année 2019 - 9 euros Tel 05 53 90 01 39 - 17 place du Général De Gaulle


Akashi (Bordeaux)

Cadre très dépouillé, cuisine très sophistiquée au point de privilégier le style sur le fond....

  • Gambas rôtie, salade de quinoa, clémentine et basilic, espuma d’huile d’olive.
  • Pavé de cabillaud enrobé sauce safrané, cromesqui de tourteaux au foie et sa bisque.
  • Douceur de citron-gingembre, crème glacée mascarpone.
Service prévenant et aimable. Année 2019 - 85 euros Tel 05 57 99 95 09 - 44 rue du Loup

L'Epicurien (Périgueux)

Petites salles sur deux niveaux où la patronne s'essouffle à suivre le rythme pourtant bien provincial des convives. Les menus proposent à prix doux les riches produits de la région. Le foie gras que l'on retrouve à l'entrée comme au plat principal dans le petit menu à 23 euros : terrine de foie gras et sa brioche, foie gras poêlé aux pointes d'asperges et zeste d'orange (assemblage plus goûteux que sur le papier), aile de raie aux calamars accompagnée d'une embeurrée de choux aux lardons (bien gras mais goûteux), côte de veau au thym et pleurottes et févettes. En dessert, bonnes pommes caramélisées et sa glace, charlotte aux fraises banale. Année 2004 - 41 eur Tel 05 53 09 88 04 - 1 rue du Conseil

La Rapière (Sarlat)

Restaurant traditionnel au coeur du Sarlat touristique. La cuisine y est plus qu'honorable, vive le Sud-Ouest ! ravioles de foie gras au jus truffé, escalopines de foie gras au raisin vert et au verjus, parmentier d'oie, souris d'agneau à la moutarde de Brive. On termine le repas avec un parfait glacé aux noix et de toutes simples fraises du Périgord à la Chantilly. Année 2011 - 39 eur Tel 05 53 29 86 27 - 10 rue Tourny


L'Abreuvoir (Le Bugue)

Très belle adresse dans la très belle Grand'Rue du Bugue. Salle cosy dans un bel immeuble médiéval. Le cadre et le menu ne tiennent pas leurs promesses. Si le foie gras mi-cuit est de bonne obédience (!) le trio saumon/Saint-Jacques/gambas semble avoir été lavé à grande eau tant il est fade, le carré de veau aux cèpes est une mince côte de veau parfumée aux champignons dont un peu de cèpes. Les desserts sont classiques : bonnes fraises Melba du Périgord, bavarois aux poires caramélisées qui semble sortir d'une pâtisserie correcte. Château Bonneau 2008. Année 2011 - 41 eur Tel 05 53 03 45 45 - 31 Grand'rue

L'En-Cas (Mont de Marsan)

La salade maison, landaise, tient ses promesses : manchons, magrets fumés, foie gras, salade verte et tomates. Les tomates sont ordinaires mais le foie gras est très bon. Le dessert "nid d'abeilles" est à la crème Chantilly. Année 2004 - 17 eur Tel 05 58 75 17 58 - 2 place Charles de Gaulle

Le Présidial (Sarlat)

Magnifique terrasse dans la magnifique cour du Présidial, bâtisse construite au début du XVIIème siècle. Le menu à prix doux, 27 euros fromage et dessert compris, était une bonne raison de tester cette belle adresse. Un peu d'attente pour la prise de commande, mais ensuite, le repas se déroule à la bonne vitesse : bon foie gras d'oie, un filet sauce aux cèpes, des profiterolles, un nougat glacé au gingembre. Tout cela exécuté correctement. Service vieille France de Province un rien désuette. Année 2011 - 39 eur Tel 05 53 28 92 47 - 6 rue Landry

Topolino (Carcans-Maubuisson)

Pizzeria où les clients dégustent principalement des moules frites ! Nous, nous sommes restés classiques en mangeant des pizzas classiques. Sympathique tourte aux pommes décorée avec une rondelle de citron superflue. Année 2002 - 21 eur Tel 05 56 03 40 33 - Pôle de Maubuisson

Bistrot de la Mer (Mimizan)

En voilà une enseigne au nom original ! Mais qu'est ce que j'ai bien pu y manger ? Année 1992 - 200 frf Tel 05 58 09 08 56 - 8 avenue Maurice Martin

Le Chabrot (Ribérac)

Carte très courte, on envisage donc que rien n’est sous vide. On délaisse le foie gras dont Ribérac est la soi disante capitale... On sacrifiera quand même au rituel du confit de canard - pommes salardaises. Plusieurs bouteilles à 50cl, ça change du 75... Année 2019 - 38 euros Tel 05 53 91 28 59 - 8 rue Gambetta

Le Coin de Camille (Bordeaux)

Beau volume et jolis rideaux pour cet établissement très central. La carte, courte, est assez originale. Quand les assiettes arrivent, c’est un peu la déception : croustillant de joue de bœuf et mousseline de chou fleur (assez fade), foie gras (bon mais mou) et son sorbet Granny-smith, filet de bar et céleri sauté au lard (bof bof), poire pochée et son crémeux caramel au beurre salé (re-bof). Et le serveur, efficace et opulent, finit les restes en cuisine. Année 2019 - 50 euros Tel 05 56 52 15 09 - 56 rue du Pas Saint Georges


Le Relais Périgourdin (Périgueux)

Comme d'habitude, il est difficile d'échapper au foie gras et au confit dans le Périgord. Et c'est tant mieux car il est généralement bon et pas cher. Donc une copieuse salade périgourdine et un kougelhof aux noix. Année 2015 - 25 eur Tel 05 53 53 27 84 - 2 rue de la Clarté


La Poélée Gourmande (Périgueux)

Préparées par un cuisinier rubicond, apportées par une serveuse anorexique, les salades figurent au guide plus mauvais rapport qualité/prix des établissements aquitains. Salade de pays, soit 2 fines tranches de jambon sur un lit de salade à 12,50 euros, la salade du pêcheur aux crevettes et supions juste pêchés dans le congélateur à 18 euros. Pour un rade en face de la gare, avec une bière et une crême brûlée qui sauve le repas, l'addition s'élève quand même à 46 euros pour deux. Année 2011 - 23 eur Tel 05 53 53 41 06 - 18 rue Denis Papin

La Pergola (Le Bugue)

Chronique d'une catastrophe annoncée : nos prédécesseurs sur TripAdvisor nous avaient bien, dans leur majorité, mis en garde, mais on a voulu faire nos malins, on a été bien puni ! Les tagliatelles au foie gras arrivent en bouillie froide, avec quelques copeaux d'un mauvais foie gras. A côté, le risotto aux gambas "ferait presque figure de gastronomie", même si ce n'est que du risotto aux crevettes. Sensible à nos remarques, le patron nous offre dessert (tiramisu) et digestifs. C'est bien gentil, mais c'est d'un chef dont il a besoin. Année 2011 - 22 eur Tel 05 53 54 18 05 - 16 avenue de la Libération


Les Cigales (Périgueux)

Les entrées sorties du frigo et vite passées au micro-onde (petits farcis provençaux), melon glacé au Serrano industriel, pizzas façon flammenküche (où était la tomate ?). Année 2004 - 24 eur Tel 05 53 09 74 88 - 13 place Saint Silain

La Grignotière (Les Eyzies de Tayac)

Agréable petite terrasse en bordure de l'avenue de la préhistoire. Des salades variées, des bières et un café avec l'addition. Année 2011 - 18 eur Tel 05 53 06 91 67 - 17 avenue de la Préhistoire


La Source (Tursac)

Quelques tables dressées simplement dans un jardin, sous un tilleul. Petit menu classique de la région : salade de gésiers confits, confit de canard, cabécou, gâteau aux noix. Rien d'inoubliable. Année 2004 - 20 eur Tel 05 53 06 98 00 - Le Bourg


Michel Guérard (Eugènie Les Bains)

Décor top ringard pour ce resto au mobilier acheté chez Roméo (fauteuils en cuir blanc), tableaux en reliefs bedonnants représentant des natures mortes tendance alimentaire of course, chandeliers du plus beau kitsch en argent représentant des oisillons dans un nid quémandant de la nourriture mais devant se contenter d'avaler une bougie siffredesque. Dans ces gorges déployées sont enfoncés les bougies. Après avoir attendu un peu longtemps l'apéro (nous avait -on oublié ?) le reste du repas s'est parfaitement déroulé Foie gras au torchon du plus bel orangé, délicieuse soupe crémeuse de champignons, filet de bar tranché trop fin et donc un peu trop cuit, excellent pain perdu (mon œil au prix ou ils le facturent) à la vanille, clafoutis aux cerises gentillet sans excès Année 1992 - 800 frf Tel 05 58 05 06 07


La Cabane Cent Un (Bordeaux)

Cette cabane face au Marché des Chartrons vient d’ouvrir au printemps 2019. Le menu se limite aux huîtres, bulots et crevettes. Le tout à 15 euros, mayonnaise maison du matin compris... Une équipe bien sympathique à qui l’on souhaite de durer. L’entre deux mers est le seul vin disponible à l’ouverture. Année 2019 - 23 euros Tel 06 50 78 62 82 - 7 rue Rode

Sushi d'Or (Périgueux)

Périgueux sous la pluie, on ne se bouscule pas dans les restaurants. Taux d'occupation des tables à 10% ce vendredi soir.. Menu Tokyo avec ses sushis, sashimis, sa petite soupe etc... Service sino-périgourdin Année 2016 - 21 euros Tel 05 53 606 17 42 - 3 rue Denfert Rochereau


L'Empreinte (Bergerac)

Les restaurants foie gras/confit de canard ne manquent pas à Bergerac. L'Empreinte se distingue par le verre de Monbazillac qui accompagne le foie gras au demeurant fort bon. Avec un ananas frais parce que les 2 précédents ne sont pas vraiment plats d'été, ce menu n'est qu'à 23,80 euros. Et du Bergerac pour faire glisser tout ça of course. Année 2014 - 31euros Tel 05 53 74 25 41 - 12 rue du Colonel de Chadois


Garden Ice Café (Périgueux)

Vite fait bien fait, deux bonnes assiettes de penne (alla rabiata et bolognaise), un café gourmand, un baba au rhum, on s'en sort pour 21 euros. Année 2011 - 21 eur Tel 05 53 08 29 15 - 19 boulevard Michel Montaigne


L'Orangerie (Sarlat)

Encore un de ces restaurants touristiques de Sarlat qu'on pourrait croire attrape-touriste et qui se révèle d'un bon rapport qualité prix : foie gras entier de canard, salade de gésier, le traditionnel confit de canard, les magrets de canard, tarte normande, tarte à l'orange... Tout cela à prix très doux. Année 2011 - 31 eur Tel 05 53 31 88 03 - 3 rue Albéric Cahuet

Le Chartronnais (Bordeaux)

Un rade dans le quartier des Chartrons où l'on vous propose de bonnes et copieuses salades au saumon. Carafe de vin blanc honnête à prix resto du coeur. Année 2002 - 7 eur Tel 05 57 87 12 26 - 73 cours Portal

Amat (Bouliac)

Dans la banlieue de Bordeaux, Jean Nouvel a sévi. Grande salle jaune pimpant, fauteuils avant-gardistes tubulaires recouverts d'une housse blanche. Menu tout cèpe délicieux, en particuliers le ragoût de canard. Prix très raisonnables pour la qualité du restaurant, grands Bordeaux à prix doux. Année 1994 - 630 frf Tel 05 57 97 06 06 - 3 place Camille Hosteins

Chez André (Lacanau Océan)

Terrasse à 50 mètres de la plage. Moules marinières de tailles différentes, quelques crustacés parasites (bulots, bigorneaux et crabounets) se cachent entres moules et persil. Grosses et belles frites. Année 1999 - 80 frf Tel 05 56 03 22 80 - 10 allée Pierre Ortal

Pizzeria San Remo (Bordeaux)

Au menu imbattable à 48 frf avec 1/4 de vin compris : une salade de crudités (betteraves, carottes, concombres, tomates et 1/2 oeuf mayonnaise) une pizza reine à la pâte épaisse, et une tarte aux abricots de conserve. La terrasse est prise d'assaut par la clientèle locale. C'est pas un *** mais avec une Badoît et un café, l'addition ne dépasse pas les 62 frf - Année 1999 Tel 05 56 31 89 59 - 39 rue des Augustins